Des cours pour être parents enseignés au lycée

Des cours pour être parents enseignés au lycée

J’ai entendu parlé de ces cours il y a environ six mois. Nous avions une réunion au travail et je ne sais comment, nous avons fini par parler de ces cours pour apprendre à être parent enseignés au lycée. Je ne soupçonnait pas l’existence de cours pareils.

Commençons par nous intéresser a quelques statistiques sur la grossesse chez les adolescentes.

On entend toujours parler du fait que la grossesse chez les adolescentes aux Etats-Unis (et autre part) est un vrai problème. Après avoir effectué quelques recherches, je me suis aperçue que le taux de grossesse chez les adolescentes avait diminué de 44% entre 1991 et 2000 aux Etats-Unis. Mais ceci n’est pas le cas dans tous les états. D’après Reuters, “l’état du Mississipi a un taux de 55 naissances pour 1000 adolescentes âgée entre 15 et 19 ans en 2010. Un taux plus de 60 pourcent supérieur à la moyenne des états, selon les données statistiques de l’état”.

Malgré des taux plus bas, le taux de grossesse chez les adolescentes aux Etats-Unis est bien supérieur à celui de la plupart des pays développés. Un article publié sur CBS News indique que “d’après le centre pour le contrôle et la prévention des maladies, le taux de grossesse chez les adolescentes aux Etats-Unis est neuf fois plus élevé que celui de nombreux pays développés”.

Mais quel est le taux d’avortement qui pourrait changer un peu la dote. Et bien, c’est assez surprenant mais la tendance pour le taux d’avortement est le même que celui du taux de grossesse chez les adolescentes. D’après le Child Trends DataBank, le taux d’avortement chez les adolescentes entre 15 et 17 ans a diminué de 26,5 pour 1 000 femmes en 1990 à 14,5 en 2000. Mais si on continue de lire l’article, on remarque que l’étude dit que: “plus d’un tiers de toutes les grossesses chez les adolescentes se terminent par un avortement”. En d’autres mots, le taux de natalité a peut être diminué, mais le taux d’avortement élevé ne devrait pas être oublié car il joue un rôle dans le taux de grossesse chez les adolescentes.

Taux de grossesse chez les adolescentes par état

Liste complète, état par état, ici.

Que sont vraiment ces cours pour apprendre à être parents?

Je pense que le titre parle de lui même. Ces cours ne sont pas obligatoires (actuellement en débat pour savoir s’ils devraient le devenir) et sont le plus souvent proposés au lycée, en grande partie pour les filles. En plus de ces cours, les élèves doivent passer quelques jours à la crèche et prendre soin d’un “bébé informatisé” durant un weekend. Le bébé informatisé est ce qui m’a le plus surpris. Voila une photo pour vous donner une idée de ce à quoi ils ressemblent, on vous fourni également un trousseau de clés pour prendre soin du bébé. Et apparemment ce bébé pleure toutes les deux heures, et il pleure tellement fort que vous devez prendre soin de lui pour l’arrêter de pleurer! J’ai même trouvé un groupe Facebook appelé “le faux bébé pour le cours pour apprendre à être parent est pire qu’un vrai bébé”!

Intéressons nous maintenant à ce que les gens disent sur ces cours.

Un article sur eHow qui est clairement en faveur de ces cours cite Graeme Paton, éditeur pour le Telegraph.co.uk et qui a dit que “les enseignants sont obliges de donner des cours pour être parents car les enfants qui commencent l’école ne sont pas capables de parler proprement et ne sont pas encore propre”. L’article raconte également qu’ “élever un enfant est un travail difficile, surtout sans formation” et compare l’importance de ces cours aux cours de français, de maths, ou d’histoire.

Les gens contre ces cours, parlent de question d’éthique pendant que d’autre pensent que des cours d’éducation sexuelle seraient plus utiles. D’autres pose la question de l’utilité des cours pour les personnes qui sont déterminées à ne pas avoir d’enfants.

Quel est mon avis sur la question?

Et bien, je pense que ces cours devraient être obligatoires pour les jeunes filles qui sont enceintes (et sans doute leur petit-ami) mais ils devraient  être spécialisés sur comment élever un enfant. Ces cours devraient être très pratiques (non-théorique). Ils devraient apprendre à ces adolescents à changer une couche, nourrir un enfant, etc… Je pense qu’il devrait aussi y avoir des cours comme ils en ont en Finlande pour apprendre aux élèves à s’occuper d’un foyer familial et ce cours devrait être aussi bien pour les filles que pour les garçons. Ce cours apprend à cuisiner, faire le ménage efficacement, faire un budget, etc. Ceci faisant déjà parti des cours pour être parents, ils seraient ainsi moins stigmatisés.

Il est vrai que cela ne sera pas suffisant pour changer les idées que notre société actuelle transmet au sujet de la grossesse chez les adolescentes. Je pense que les médias sont les premiers à être mis en cause. Pourquoi y a t-il autant d’émissions de télé réalité sur la grossesse chez les ado? MTV a par exemple quatre saisons d’une émission intitulée “Enceinte à 16ans”.

Il y a d’autres méthodes pour changer l’image associée à la grossesse chez les adolescentes comme un programme appelé “Le truc de la bague en argent“. Soyons clairs, je ne suis pas pour ce type de programme, et je pense que ce n’est qu’une autre idée extravagante! Ce programme est basé sur la théologie chrétienne et essaye d’encourager les adolescents et jeunes adultes à attendre le mariage avant d’avoir leur première fois.

Ce que j’essaye de dire, c’est qui ce qui a besoin d’être changé c’est la mentalité des gens et que ces cours pour apprendre à être parents ne sont pas forcement la meilleure solution.

Alors que je faisais des recherches pour cet article, j’ai remarqué que l’entreprise qui produit ces faux bébés a également “un ventre à empathie stimulant une grossesse“! Ces ‘habits’ vous font “sentir ce à quoi ressemble une grossesse. C’est un ‘habit’ qui a du poids et qui est fait de nombreux composants qui au travers de stimulation médicalement calibrées, permettent aux hommes, femmes, adolescent s et adolescentes de faire l’expérience de plus de vingt symptômes et effets d’une grossesse”. Intéressant, non?

C’est maintenant à votre tour de me donner votre avis sur le sujet.

Voici un paquet de bonbons sur lequel je suis tombé aujourd’hui chez Walgreens. Des Reese’s miniature au beurre de cacahouète sans sucre ajouté. Un produit destiné aux diabétiques et aux personnes voulant un casse-croute mais sans calories.

Ceci ressemblait à n’importe quel autre arnaque portant la mention “sans sucre ajouté” que je vois dans les supermarchés aux Etats-Unis. Néanmoins, le devant du paquet avait une mention intéressante. La première chose qui m’a interpelée était: “ceci n’est pas une nourriture faible en calories” qui était écrit juste en dessus la mention “sans sucres ajoutés”. Rien de bien surprenant, car toute nourriture ne peut être démunie de toutes ses calories, non? Mais c’est ce qu’il y avait d’écrit en-dessous qui m’a encore plus surpris: “se référer aux informations nutritionnelles sur le contenu en acides gras saturés”. Je n’avais encore jamais vu cet “avertissement”. Cela m’a vraiment surpris. J’ai essayé de trouver des informations afin de savoir la raison pour laquelle ce texte était sur le paquet, mais je n’ai rien trouvé. Cela me rappelle les avertissements sur les paquets de cigarette. J’ai donc ensuite retourné le paquet pour ensuite me rendre compte qu’une portion était de 44 grammes (5 bonbons de la taille d’une pièce d’un euros) et que le contenu total en acide gras saturés pour cinq bonbons était de 6g. Alors que j’écrivais cet article, je pensais l’écrire au sujet des acides gras saturés, mais maintenant je pense que c’est plus intéressant de parler des ingrédients car les acides gras saturés ne sont pas si mauvais pour la santé que ça.

Au fait, la partie “sans sucres ajoutés” est maintenant intitulée “polyol” [alcool de sucre si on traduit mot à mot] dans la section glucide. Il y même une belle flèche qui pointe vers cette section. Ce qui est plutôt amusant c’est que 20 grammes de glycol ajoute quand même approximativement 70% des calories contenues dans 20 grammes de sucre. Le consommateur absorbe donc la même quantité de calories, sauf que cette fois-ci, le sucre est remplacé par le lactitol et le maltitol. Selon le livre de tous les savoirs (Wikipedia): le maltitol est un édulcorant de masse qui remplace le sucre. Malheureusement pour les diabétiques, il augmente quand même le niveau de sucre à la même vitesse que le sucre traditionnel. En voilà pour la raison pour laquelle ce produit était destiné aux diabétiques (ils devraient de toutes les façons éviter les produits sucrés, et non essayer de tourner autour du problème). Et croyez moi, chers diabétiques, vous ne raterez rien en ne mangeant pas ce “bonbon”.

Parlons maintenant du lactitol, le livre de tous les savoirs (Wikipedia) indique que les docteurs utilisent cette substance comme laxatif. Il y a même un avertissement sur le paquet surligné en jaune disant: “les individus sensibles aux édulcorants pourront faire l’expérience d’effets laxatifs”. Juste en dessous, ils mentionnent que le lactitol et le maltitol “causent en général seulement une petite augmentation dans le niveau de glucose dans le sang”. Maintenant, si on décompose cette phrase, cela peut tout dire. En général?  C’est en absorbant une petite quantité peut-être que l’on a une “petit augmentation du niveau de glucose dans le sang”? Le maltitol a un index glycémique de 52, pendant que le sucre en a un de 60, donc de quelle manière cela rend service aux diabétiques?

Intéressons nous maintenant à la liste d’ingrédients. Le premier ingrédient est “maltitol”. Il est placé AVANT les cacahouètes! Et beh ! Reese’s devrait les renommer “Moule au Maltinol” au lieu de “Moule au beurre de cacahouètes”. Après les cacahouètes se trouve le chocolat avec le lactitol. Mais le meilleur est pour la fin, à la toute fin de la liste d’ingrédients. Vers la fin, il y a les “émulsifiants”. Dans la liste d’ingrédients, il y a deux autres émulsifiants, qui ne sont pas si mauvais que ça, mais pourquoi y a-t-il un autre émulsifiants sans-nom un peu plus loin dans la liste? Juste après, se trouvent les “arômes naturels et artificiels”, qui sont très courant dans la nourriture issue de l’industrie agro-alimentaire américaine. Encore une fois, ils nous sont bien méconnus. Cela peut tout dire à ce que je sache. Pour la plupart des autres ingrédients, ils ont été approuvés par l’Agence Fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) et sont inoffensifs en petites quantités. D’un autre côté, on pourrait faire le tour du monde pour le restant de ces jours et ne jamais trouver aucun de ces ingrédients dans la nature, donc pourquoi devrions nous en manger? La plupart d’entre eux sont artificiels, et nous ne savons pas vraiment quels sont leurs effets sur le long-terme.

Je suppose que ce que vous pouvez en tirer comme leçon de ne pas acheter de nourriture issue de l’industrie agro-alimentaire, surtout ceux avec de nombreux avertissements. Je ne penserai même pas à acheter ce produit puisque la moitié est constituée de faux sucres (20 grammes d’édulcorants), et une multitude d’autres ingrédients artificiels.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s